Rechercher
  • JAZEL Web Agency

L'histoire de l'art culinaire marocain



Le Maroc est situé dans le coin nord-ouest de l'Afrique. Sa superficie est légèrement supérieure à celle de la Californie et son territoire comprend trois régions différentes. La côte nord de la mer Méditerranée est composée de terres fertiles dont l'altitude atteint environ 2400 mètres (8 000 pieds). Les montagnes de l'Atlas relient la côte atlantique au sud-ouest à la mer Méditerranée au nord-est. Enfin, la région semi-aride du sud et sud-est relie le Maroc au vaste désert du Sahara africain. Au nord-ouest, l'agriculture au Maroc est florissante. Sauf les années de grave sécheresse, les agriculteurs marocains sont en mesure de fournir au pays suffisamment de nourriture.


Les nomades appelés berbères ont été les premiers habitants du Maroc il y a plus de deux mille ans. Ils ont utilisé des ingrédients locaux, tels que des olives, des figues et des dattes, pour préparer des ragoûts d'agneau et de volaille. Au fil du temps, les commerçants et les nations conquérantes ont introduit de nouvelles coutumes alimentaires. Parmi eux se trouvaient les Phéniciens, les Carthaginois et les Romains. Cependant, la plus grande influence sur la cuisine autochtone est l’arrivée des arabes au 7ème siècle.



Les Arabes ont apporté avec eux de nouveaux pains et autres aliments à base de céréales. Ils ont introduit des épices, dont la cannelle, le gingembre, le safran, le cumin et le carvi. Ils ont également introduit la cuisine aigre-douce qu'ils avaient apprise des Perses. Les Maures d'Andalousie, dans le sud de l'Espagne, ont également influencé la cuisine marocaine. La pastilla, ou bisteeya, une tourte au pigeon populaire au Maroc, était à l'origine un plat maure. Dans les temps modernes, les Français et les Britanniques ont contribué à la cuisine marocaine.




Le Maroc, contrairement à la plupart des autres pays africains, produit toute la nourriture dont il a besoin pour nourrir sa population. Ses nombreux fruits et légumes cultivés sur place comprennent des oranges, des melons, des tomates, des piments doux et forts et des pommes de terre. Cinq autres produits autochtones particulièrement importants dans la cuisine marocaine sont les citrons, les olives, les figues, les dattes et les amandes. Situé sur la côte de la mer Méditerranée, le pays est riche en poissons et fruits de mer. Par contre, les repas sont généralement construits autour d'agneau ou de volaille.



Le plat traditionnel Marrakchi
La Tanjia

Du pain marocain plat et rond est consommé à chaque repas. Toutefois, le plat national marocain est le tajine, un ragoût d'agneau ou de volaille. Parmi les autres ingrédients courants, citons les amandes, les œufs durs, les pruneaux, les citrons, les tomates et d’autres légumes. Le tajine, comme d’autres plats marocains, est connu pour son arôme distinctif, qui provient d’épices comme le safran, le cumin, la coriandre, la cannelle, le gingembre et le poivron rouge moulu. Le nom du tajine est tiré du plat en terre cuite distinctif avec un dessus en forme de cône dans lequel il est cuit et servi. Le couscous est un autre aliment de base marocain, fabriqué à partir de grains fins d'un produit du blé appelé semoule. Il est servi de différentes manières, avec des légumes, de la viande ou des fruits de mer.


Gâteaux Marocains

Les gâteaux marocains jouent un rôle très important dans le régime alimentaire marocain. Chaque ménage dispose de desserts sucrés faits maison à base d’amandes, de miel et d’autres ingrédients. Le thé à la menthe est servi à chaque repas au Maroc.


Regarder cette vidéo d'introduction sur les Jardins Majorelle ...


33 vues2 commentaires